in

JCC 2022 : remise des prix, compétitions, films et tout ce qu’il faut savoir

C’est en grandes pompes que la 33ème édition des JCC 2022 (Journées Cinématographiques de Carthage) a commencé le 29 octobre. Riche a été la programmation : hommages, nouveaux talents, créativités, films… Une magnifique odyssée cinématographique qui a pris fin ce samedi 5 novembre 20202 lors d’une grandiose cérémonie de clôture.

La cérémonie de clôture des JCC a été organisée ce samedi 5 novembre 2022 dans la Cité de la Culture de Tunis. L’ambiance était festive et empreinte de bonne humeur. Des stars nationales, arabes et africaines du 7ème art étaient présentes. La clôture est organisée après une semaine de marathon cinématographique. Avant de revenir sur la remise des prix et du Tanit d’or, on va mettre le cap sur les particularités de l’édition 2022 des JCC.

JCC 2022 : entre compétitions officielles et parallèles

C’est Sonia Chamkhi qui a été désignée pour présider le comité directeur des JCC cette année, succédant ainsi à Ridha Béhi qui a dirigé les éditions 2021 et 2020. Chaque année, la fête tunisienne du cinéma attire plus de 250 000 spectateurs. Malgré le temps qui passe, elle est restée fidèle à elle-même et à ses fondements : le plus grand festival arabe et africain qui séduit, aussi, des talents venus d’ailleurs. Au total, plus de 599 films ont participé à la compétition. 72 pays étaient présents, dont 23 africains et 17 arabes. On compte, aussi, 32 participations internationales.

Comme le veut la tradition, il y a eu des compétitions parallèles à l’occasion des JCC, en plus de la compétition officielle. D’ailleurs, la remise des prix pour les compétitions parallèles à eu lieu vendredi 4 novembre 2022. L’objectif de ces rendez-vous était de réitérer les valeurs des JCC, notamment l’ouverture sur le monde et, notamment, sur les organisations de défense des libertés, des valeurs humanistes… Ci-après, la liste des réalisations qui ont été primées :

  • “Akrab Majnouna” (عقرب مجنونة), long métrage du Tunisien Akram Manser : le prix du meilleur documentaire attribué par l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT)
  • “Al Thouar” (الثوار) d’Émile Chefji (Tanzanie) : le prix lui a été attribué par la FIJ (Fédération Internationale du Journalisme)
  • “Al Hayat ma baad” (الحياة ما بعد) du réalisateur algérien Anis Jad : son film a été récompensé par la Fédération Africaine de la Critique Cinématographique (FACC)
Les lauréats de la compétition parallèle des JCC 2022

JCC, une fête pour tous, au-delà des frontières

De Tozeur à Bizerte, toutes les salles de cinéma ont vibré au rythme des JCC 2022. Dans la programmation, il y avait un Ciné-avenue où des films dédiés au football ont été projetés. On retiendra aussi JCC Kids qui a été organisé dans les régions. Au total, il y a eu 18 projections à cet effet. Elles ont eu lieu à Gabès, Djerba et Ghar El Melh. Même les prisons ont réglé leur pendule à l’heure de cette grande fête du cinéma, au même titre que les casernes.

Le spectacle Debkah sur l’avenue Habib Bourguiba de Tunis, en parallèle à l’ouverture des JCC 2022. Crédit photo : JCC

Les membres du jury de la compétition officielle

Pour info, la compétition officielle a intégré, cette année, la section “Semaine de la Critique de Carthage” – nous y reviendrons -. Ci-après, la liste des membres du jury :

  • Serge Toubina – Président du jury (France)
  • Kamel Ramzi – Membre du jury (Egypte)
  • Chiara Spagnoli Gabardi – Membre du jury (Italie)
  • Thierno Ibrahima Dia – Membre du jury (Sénégal)

Les hommages aux grandes figures du cinéma

La 33ème édition des JCC a également été l’occasion de rendre de vibrants hommages aux grandes figures du cinéma tunisien, arabe et africain. Une pensée spéciale a été adressée à Feu Hichem Rostom, qui nous a quittés le mardi 28 juin 2022. “Les JCC sont reconnaissantes pour son apport à l’essor culturel des mondes africains et arabes”, déclare la direction des JCC sur son site officiel.

D’autres personnalités du 7ème art ont été honorées, à l’instar de Yamina Bachir Chouikh, Daoud Abdel Sayed, Naky Sy Savané, Abderrahmane Tazi, ou encore Kalthoum Bornaz.

Plusieurs artistes présents pour rendre hommage à Feu Hichem Rostom. Crédit photo : JCC 2022

Arabie Saoudite, invitée d’honneur des JCC 2022

L’invitée d’honneur de l’édition 2022 des JCC a été l’Arabie Saoudite. Dans cette optique, des jeunes réalisatrices et réalisateurs du Royaume ont été invités à la compétition. Au total, 7 films saoudiens ont été présentés, dont 6 de type fiction. Ci-après, la liste des artistes :

  • Shahd Amine
  • Abd Al-Aziz Alshalahi
  • Danya M. Al Hamrani
  • Ali Saeed
  • Hend Al Fahhad
  • Mohamed Alholayyil
  • Abdulmohsen Aldhabaan

JCC 2022 : de nouvelles sections

“Sur la Route” est l’une des grandes nouveautés des JCC 2022. Cette nouvelle section prévoit, entre-autres, une exposition qui lui est dédiée et qui porte son nom. D’ailleurs, le vernissage a eu lieu le mercredi 2 novembre 2022 au foyer de l’Opéra de la Cité de la Culture de Tunis.

“Sur la Route” a été introduite par la projection du film d’ouverture “Une route pour Phirilongwe”. Une belle création réalisée par Jean-Michel Corillion et Isabelle Coulon. La section est elle-même composée de 3 sous-sections :

  • Regards croisés de cinéastes femmes sur la question de l’immigration et de l’exil
  • Sur la Route (trilogie de documentaires)
  • Le monde selon Fellini

D’autres sections parallèles ont été au programme des Journées Cinématographique de Carthage. Il y avait, notamment, le cinéma du monde, les focus orientés vers le cinéma palestinien et espagnol fémnin. Dans cette optique, plusieurs films engagés ont été projetés. Leur réalisateur y ont raconté, entre-autres, l’histoire sociale et politique de l’Espagne. Ce sont des cinéastes femmes qui ont livré de telles prouesses cinématographiques.

La compétition officielle des JCC : ce qu’il faut retenir

La compétition officielle des JCC 2022 est réservée aux productions cinématographiques les plus récentes, qu’elles soient arabes ou africaines. En fait, c’est la section emblématique de cet événement d’envergure. Les films, à ce niveau, sont récompensés par les célèbres Tanits. Les membres du jury dont nous parlions sont de renommée internationale. Cette année, un bon nombre de créations ont participé aux JCC :

  • 12 Longs métrages (fiction)
  • 12 Courts Métrages (fiction)
  • 12 Longs métrages documentaires
  • 8 Courts Métrages documentaires

Dans ce même contexte, on compte un total de 44 films arabes et africains (longs et courts métrages, documentaires et fictions).

Les jeunes à l’honneur

Dans ce même cadre, c’est la jeunesse qui a été à l’honneur cette année. D’où la mise en place de la première édition de la Semaine de la Critique du Festival. Cette section est dédiée aux premières et deuxièmes œuvres de fiction. Faisant partie intégrante de la compétition officielle, La Semaine de la Critique du Festival a permis de découvrir 7 longs-métrages.

On retiendra également Carthage Ciné-Promesses. Cette section, pour sa part, regroupe des œuvres réalisées par des étudiants inscrits dans des écoles tunisiennes de cinéma, mais aussi du monde arabe et africain. Il s’agit, ici, de stimuler la créativité des futurs cinéastes et techniciens de notre continent africain.

JCC 2022 : la liste complète des films de la compétition officielle

Ci-après, la liste des films qui ont pris part à la compétition officielle des JCC 2022

Courts-métrages documentaires

  • Tramadol, Adoum Moussa, Tunisie-30’-2022
  • The Spiderman of Sudan, Rafaa Renas, Soudan-20’-2022
  • Long châssis, Lebouda Régine Gladys, Cameroun-20’-2022
  • Music sama werouwaye, Sy Thierno Seydou Nouro, Sénégal-29’-2022
  • Edris, Chenaoui Amir, Egypte-10’-2022
  • Sanftes blech, Anas Salaheldin, Égypte-22’-2021
  • Les Gens classes, Mohamed Firass, Syrie-22’-2022
  • 5:1, Sara Ben-Saud, Tunisie-8’-2021

Courts-métrages de fiction

  • Palestine 87, Bilel Khatib, Palestine-13’-2022
  • Huit citoyens concernés, Lucien Bourjeily, Liban-22’-2022
  • Microbus, Maggie Kamal, Egypte-9’-2021
  • Last day of sun, Majri Kais, Tunisie-23’-2021
  • Hypnotisia, Malek Lakhdher Hamina, Algérie-30’-2021
  • Nhinguitimo, Azevedo Licinio, Mozambique-23’-2022
  • Rehla, Najjar Jamil, Tunisie-25’-2022
  • Astel, Sy Ramata Toulaye, Sénégal-24’-2021
  • Cai-Ber, Ahmed Abdelsalam, Égypte-17’-2022
  • Bergie, Dian Weys, Afrique Du Sud-7’-2022
  • Children’s Game, Rim Mejdi, Maroc-23’-2021
  • A Lisbon/ Une Affaire lisboète, Hoji Fortuna, Angola-14’-2021

Longs-métrages documentaires

  • Gardien des mondes, Leila Chaibi, Tunisie-91’-2021
  • Denied access, Hayfel Ben Youssef, Tunisie-65’- 2022
  • Contes de la maison mauve, Fahdel Abbas, Irak-Liban-184’-2022
  • Batata, Noura Kevorkian, Liban-120’-2022
  • Mami, La Moula, Anhar Salem, Arabie Saoudite-66’-2021
  • Laazib, Jaouad Babili, Maroc-60’-2022
  • Faritra, Rasoanaivo Tovoniaina, Madagascar-76’-2021
  • No Simple Way Home, Akuol De Mabior, Soudan-82’-2022
  • Garderie nocturne, Sanou Moumouni, Burkina Faso-67’-2021
  • 20 ans après, Moussa Touré, Sénégal-64’-2022
  • We students !, Fariala Rafiki, République Centrafricaine-83’-2022
  • Rewind & Play, Alain Gomis, Sénégal-65’-2022

Longs-métrages de fiction

  • Sous les figues, Sehiri Erige, Tunisie-92’-2022
  • Fractus,Rahmouni Nader, Tunisie-91’-2022
  • Vuta N’Kuvute, Shivji Amil, Tanzanie-90’-2021
  • Simin Zetwal, Constantin David, Ile Maurice-92’-2022
  • La Vie d’après, Djaad Anis, Algérie-105’-2021
  • Xalé, Sene Absa Moussa, Sénégal-101’-2022
  • Derrière la porte, Manaa oudai, Iraq-99’-2022
  • Le Panthéon de la joie, Odoutan Jean, Bénin-97’-2022
  • Attarik / La Route, Abdelhamid abedelatif, Syrie-101’-2022
  • L’Esclave, Jawhari Abel Ileh, Maroc-102’-2022
  • Le Sermon des prophètes, Boundaone Seydou, Burkina Faso-87’-2022
  • Sharaf, Samir Nasr, Égypte-91’-2021

La remise des prix des JCC 2022

La cérémonie de la remise des prix des JCC 2022 s’est donc déroulée le samedi 5 novembre 2022 dans la Cité de la Culture de Tunis :

  • La Semaine de la Critique de Carthage : L’annonce a été faite par Serge Toubiana. Aussi, le gagnant de la première de la Critique de Carthage au film marocain, La Vie me Va bien, Al Hadi Ulad-Mohand – Maroc (2021)
  • Carthage Ciné-promesse : Ebounda, Perrin Sombo – République centrafricaine (2022)
  • Prix Lina Ben Mhanni des Droits de l’Homme : Batata, Noura Kevorkian, Liban-120’-2022

Courts-métrages documentaires

  • Mention spéciale attribuée au film « Edris » de Chenaoui Amir, Egypte-10’-2022 pour avoir traité la question migratoire
  • Tanit de Bronze : « 5:1 » de Sara Ben-Saud, Tunisie-8’-2021
  • Tanit d’Argent : « Tramadol » d’Adoum Moussa, Tunisie-30’-2022
  • Tanit d’Or : « Les Gens classes » de Mohamed Firass, Syrie-22’-2022

Longs-métrages documentaires

  • Mention spéciale attribuée à Faritra, Rasoanaivo Tovoniaina, Madagascar-76’-2021
  • Mention spéciale attribuée à « Denied access », Hayfel Ben Youssef, Tunisie-65’- 2022
  • Tanit de Bronze : « Gardien des mondes » de Leila Chaibi, Tunisie-91’-2021
  • Tanit d’Argent : We students !, Fariala Rafiki, République Centrafricaine-83’-2022
  • Tanit d’Or : Batata, Noura Kevorkian, Liban-120’-2022
  • Prix du public : Attarik / La Route, Abdelhamid Abedelatif, Syrie-101’-2022

Courts-métrages de fiction

  • Tanit de Bronze : Astel, Sy Ramata Toulaye, Sénégal-24’-2021
  • Tanit d’Argent : Bergie, Dian Weys, Afrique Du Sud-7’-2022
  • Tanit d’Or : Palestine 87, Bilel Khatib, Palestine-13’-2022

Longs-métrages de fiction : autres récompenses

  • Meilleur décor : Sharaf, Samir Nasr, Égypte-91’-2021
  • Meilleur montage : Simin Zetwal, Constantin David, Ile Maurice-92’-2022
  • Meilleure photographie : Les Révoltés (Vuta N’Kuvute) Les Révoltés (Vuta N’Kuvute)
  • Prix de la musique : L’Esclave, Jawhari Abel Ileh, Maroc-102’-2022
  • Meilleure interprétation masculine : le Syrien Mouafak Ahmad, dans le film Attarik / La Route, Abdelhamid Abedelatif, Syrie-101’-2022
  • Meilleure interprétation féminine : Guisali Bari, dans le film les Blessures de l’Enfance, Moussa Sene Absa – Sénégal (2022)
  • Prix Première Œuvre Tahar Chriâa décerné par la chaîne TV5 Monde : La Vie d’après, Djaad Anis, Algérie-105’-2021

Longs-métrages de fiction : les tanits

  • Tanit de Bronze : Sharaf, Samir Nasr, Égypte-91’-2021
  • Tanit d’Argent : Sous les figues, Sehiri Erige, Tunisie-92’-2022
  • Tanit d’Or : Les Révoltés (Vuta N’Kuvute), Amil Shivji – Tanzanie (2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

What do you think?

68 Points
Upvote Downvote

Cérémonie d’ouverture des JCC 2022 : Les célébrités du tapis rouge

Cérémonie de clôture JCC 2022 : Meilleurs looks des célébrités !